Ne vous trompez plus : la différence entre « tag » et « graffiti ».

Ne vous trompez plus : la différence entre « tag » et « graffiti ».

Les deux mots présents dans le lexique du street-art font parfois l'objet d’une confusion. Il est rare en effet de saisir la différence entre les deux termes pourtant bien distincts. Voyons ensemble la différence.

Le graffiti a toujours existé, il sert en archéologie puisqu’il est le témoignage du temps, autre que la littérature, plutôt populaire. C’est au 20ème siècle qu’il s’intègre au monde artistique et depuis il est omniprésent afin de témoigner d’une envie de révolte. Il sert à exprimer des idées dans un lieu où le public répond toujours présent : la rue. Plus coloré, aux formes variées, contrairement au TAG figé, il évolue dans le temps selon le style et les envies de l’artiste. 

Le TAG, plus particulièrement, représente la signature. Il s’agit du point de départ d’une carrière d’artiste dans le street-art, et constitue à lui seul son style en tant que graffeur. Réalisé de manière rapide, plaqué là et là dès que l’occasion se présente, le lettrage est représentatif du street artiste qui signe. Ce lettrage peut représenter également son style de graffiti. On le retrouve un peu partout, il fait partie du quotidien des citadins et pour cela il est connoté négativement parce qu’il « tâche » les devantures des boutiques, ou les transports et les murs. Considéré comme une « incivilité » il est pourtant une part intégrante de la culture urbaine, du monde du graffiti.

TAG Comer

Dans les deux cas, il s’agit de marquer les murs de la ville, de laisser la marque de son passage et de signifier son existence dans un esprit de révolte. Si beaucoup passent à la toile, le sentiment est toujours le même. Cet art urbain puise son essence dans la liberté et celle-ci est la motivation des street artistes. Sur la galerie HIYA, on retrouve cet esprit révolté et passionné qui anime nos artistes.

Vous connaissez peut-être aussi le « throw-up » ou le « flop », qui est la forme intermédiaire entre le TAG et le graffiti. Le style est plus généralement simple, dans une forme « bubble », il est réalisé d’un seul trait continue. Ils sont réalisés rapidement, généralement à l’aide de deux couleurs : une pour le contour et une autre pour le remplissage.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés