CREY132

CREY132

S’il fallait reconstituer la mosaïque CREY132 (ou CREYone) sur une toile, elle serait obligatoirement riche en couleurs.

Celles puissantes et expressives des comics, celles tranchantes qui remplissent les lettres volumineuses des fresques, celles utilisées pour poser un tag en un éclair.

En trame de fond, le mur d’un terrain vague, un dépôt de trains ou une station de métro. Fatalement, des odeurs de peinture en bombes, d’encres acres et de solvants.

Et, si cette toile pouvait avoir une bande-son, alors elle cracherait des basses assourdissantes qui la feraient vibrer sous la virulence du kick d’un classique de rap 90’s. Balise d’une époque où aspiré par le hip hop, CREY132 évoluait dans son épicentre de la banlieue Parisienne. Un âge d’or régi par la traque du défi permanent, l’envie de faire toujours mieux et surtout la passion.

Pour CREY132 ce sera celle du graffiti. Pour toujours.

Ces friches urbaines, ces murs et ces carlingues de trains devant lesquels il a passé des heures, les yeux parfois à quelques centimètres pour parfaire le détail, il en connaît la texture et le grain par cœur. Leur brillance sous les rayons du soleil, leurs reflets à la lumière du réverbère.

Il les connaît si parfaitement qu’il en a fait la base de toutes ses œuvres. Sur la toile, CREY132 reproduit le support, et le support devient le sujet. Pressions sur la buse, inclinaisons savantes de la bombe, le tissage se mue en façade grise et granuleuse. Tôle mate et cabossée. Panneau de bois laqué ou écaillé.

Nouvelle surface à peindre. Nouveau support, pour des lettres massives et réinventées, pour s’approprier l’énergie d’un environnement urbain jugé hostile et terne.

Nouveau support pour un personnage rendu criant de réalisme en capturant une émotion, en immortalisant une mimique, en figeant une attitude. Ou pour un animal dans l'œil duquel il aura fixé la détresse de celui qui sait son espèce condamnée à s’éteindre.

Un réalisme jamais laissé brut, CREY132 s’appliquant à grimer les visages de nervures colorées, de stries, de tags, de lignes graphiques qui leur octroient parfois, des airs de masques guerriers. Avec toujours une finesse et une précision de trait reconnues comme sa signature.

Jamais sans arrière-pensée, les œuvres sont toujours habitées d’une conscience, d’une revendication à la pointe plus ou moins aigüe. Et, quand la toile ne hurle pas l’urgence, c’est que le message est à chercher dans les détails, dans un de ces mouchetis qui la décorent et que CREY132 affectionne.

Des mouchetis qui sont autant de refuges où il laisse codes et indices pour qui saura les interpréter ou les déchiffrer.

Notre galerie vous propose une large sélection d’œuvres d’art de l’artiste graffiti et d’art urbain, CREY132.


 

 

Acheter les oeuvres d'art de CREY132 :